ACTUALITÉS

Rechercher

1er Atelier du Groupe de Travail Technique de l'UA sur l'Inspection avant expédition

Les travaux du Premier Atelier du Groupe de Travail Technique de l’Union africaine sur « l’inspection avant expédition » s’ouvrent à Moroni ce Mercredi 29 mai 2019.

Plusieurs représentants des Douanes d’Afrique Centrale et de l’Ouest sont à Moroni pour un atelier de trois jours sur l’inspection avant expédition. Ils devraient partager ensemble leurs expériences et dégager une feuille de route pouvant les mener à rompre avec le système des services externalisés en milieu douanier comme recommandé par l’Organisation mondiale des Douanes (OMC) et l’Organisation mondiale du Commerce (OMC).


L’atelier du Groupe de Travail Technique de l’Union africaine sur « l’Inspection avant Expédition » a été ouvert ce mercredi 29 mai à l’hôtel Retaj à Moroni par le président du Sous-Comité des Directeurs généraux des Douanes de l’Union africaine (SCDGDUA), Souef Kamalidini, Directeur général des Douanes comoriennes, un atelier régional coparrainé par l’Union africaine, l’Organisation mondiale des douanes et la CNUCED.


Les travaux ont vu la participation de plus d’une vingtaine de délégations des Douanes des régions d’Afrique de l’ouest et centrale et des responsables de la Division Commerce et Industrie de la Commission de l’Union africaine (UA), du responsable du bureau régional de l’OMD en charge des renforcement des capacités en Afrique centrale et de l’Ouest, des experts de la Conférence des Nations-Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED).


Plusieurs cadres douaniers comoriens ont pris part à cet atelier qui fait suite aux recommandations de la 9eme réunion du Sous-Comité des directeurs Généraux des Douanes tenues en novembre 2017 à Yaoundé au Cameroun.


Les délégués et les représentants des douanes (Afrique de l’ouest et centrale) participent à un atelier sur "l’inspection avant expédition", un système qui permettait, il y a des années, aux administrations douanières africaines de confier une partie de leurs services propres à des sociétés privées sur la base de contrats d’assistance technique comme ce fut le cas aux Comores avec la société Cotecna au début des années 2000.

L’Union africaine, à travers son département Commerce et Industrie, veut aujourd’hui pousser toutes les administrations douanières africaines à mettre fin à ces contrats pour prendre en charge eux-mêmes leurs propres services. Selon de nombreuses études, les gains de productivité apportés par cette externalisation de service restent encore à démontrer. De plus, ils ralentissent les échanges à intra-africain et ceux entre l’Afrique et le reste du monde.


Les Comores ont déjà rompu leur contrat avec la société Cotecna depuis 2006. Les autres pays veulent bénéficier pendant ces trois jours de l’expérience comorienne et savoir comment les îles Comores ont mis fin à cette inspection avant expédition pour pouvoir engager à leur tour les démarches de résiliation de ces contrats conformément aux engagements affirmés dans la Déclaration de Niamey de juin 2013.



Cet atelier s'inscrit dans l’agenda de la Présidence du Sous-Comité des Directeurs Généraux des Douanes de l’Union africaine, assurée en 2019 par les Comores.

Tel: +269 773 18 89

douane@douane.gov.km

Place de l'Indépendance

Moroni - Union des Comores

BP. 95

© 2018. Fièrement créée par Airmès Consulting.

  • Facebook Douanes Comores
  • YouTube - Douanes Comoriennes
  • Site Douanes comoriennes

Direction Générale des Douanes comoriennes

10è Réunion 
du Sous-comité

Des Directeurs Généraux des douanes

de l'Union Africaine